Dans ma rue : à la pêche au bon candidat

France 2

C'est une ville qui vit au rythme des marées. Granville dans la Manche, un peu plus de 13 000 habitants et une cinquantaine de bateaux de pêche. Le premier port de coquillages en France. Rue du Port, il est 3 heures du matin.

Les pêcheurs ne savent jamais à l'avance combien ils vont gagner, tout dépend des quantités de bulots pêchés. 2 500 euros nets en moyenne pour les matelots, le double pour le patron, pour 70 heures de travail par semaine. La politique, c'est à la pause qu'on en parle. Et tous disent avoir la même impression, celle d'être déboussolés. Retour au port et la pêche a été bonne, 900 kg de bulots à l'arrière du bateau, le maximum autorisé.

Un vote par dépit

Comme chaque jour, direction la criée et ici, pour beaucoup de mareyeurs, les dernières heures seront cruciales pour faire son choix. Un vote par dépit, une colère sourde pour cette femme. Rue du Port à Granville, les électeurs disent surtout vouloir changer d'horizon.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Grippe aviaire : vide sanitaire dans le Sud-Ouest
Le boom du scoutisme en France
Consommation : beurre allégé, qu'y a-t-il sur ma tartine ?
Vide sanitaire : les éleveurs du Gers très inquiets
Grippe aviaire : le vide sanitaire débute dans le Sud-Ouest

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages