Comment Rudyard Kipling est devenu un scénariste phare d'Hollywood

Par Baudouin Eschapasse
·1 min de lecture
La sortie dans une version restaurée de L'homme qui voulut être roi (1975) chez Wild-Side offre l'occasion de redécouvrir l'œuvre de Rudyard Kipling sur grand écran.
La sortie dans une version restaurée de L'homme qui voulut être roi (1975) chez Wild-Side offre l'occasion de redécouvrir l'œuvre de Rudyard Kipling sur grand écran.

Il fut le premier romancier britannique à recevoir le prix Nobel de littérature. C'était en 1907. Joseph Rudyard Kipling, né le 30 décembre 1865, à Bombay, en Inde, alors sous mandat britannique, aurait tout aussi bien pu recevoir une demi-douzaine d'oscars tant ses ouvrages ont donné lieu à des chefs-d'?uvre du 7e art. À dire vrai, cela s'est joué à un cheveu ou plutôt à quelques mois près !

Un an après sa mort à Londres, le 18 janvier 1936, son quinzième livre, initialement paru en 1897, Capitaines courageux est, en effet, porté à l'écran par Victor Fleming. Ce film contant l'histoire d'un enfant mousse amené à faire son apprentissage au milieu de rudes marins-pêcheurs est nommé dans quatre catégories, dont celle du meilleur scénario (l'adaptation étant cosignée Marc Connelly, John Lee Mahin, et Dale Van Every). Coiffé au poteau par un biopic consacré à Émile Zola, il n'en sera pas moins couronné par une statuette, au titre de la performance de Spencer Tracy, dans le rôle du capitaine Manuel Fidello.

Des poèmes sur grand écran !

Tour à tour journaliste, poète et romancier, Rudyard Kipling a vu plus d'une vingtaine de ses livres transposés sur grand écran. Parfois plusieurs fois ! © DRSelon Philip Leibfried, Rudyard Kipling est avec son compatriote Henry Rider Haggard l'auteur le plus souvent adapté au cinéma d'avant-guerre. Curieusement, ce sont ses poèmes qui inspirent d'abord les réalisateurs. Le Vampire, publié en 1897, décrit la descente aux enfers d [...] Lire la suite