"Rubberband" de Miles Davis : huit questions sur l'album inédit et lumineux du trompettiste

Annie Yanbekian

Près de vingt-huit ans après sa mort, Miles Davis se retrouve au cœur de la rentrée jazz 2019 avec un album mystérieusement recalé au moment de son enregistrement il y a trois décennies. Rubberband sort officiellement vendredi 6 septembre, deux jours après un autre événement concernant le légendaire trompettiste : la mise en ligne d'un document vidéo réputé perdu et découvert par hasard par l'INA.

En vue de cette seconde chance, l'album a été repris en main par les producteurs qui avaient officié à l'origine, Randy Hall et Attala Zane Giles, avec le concours du neveu de Miles Davis, Vince Wilburn Jr (par ailleurs ami d'enfance de Hall), qui avait joué de la batterie sur les sessions en studio. Ils ont invité deux chanteuses de jazz, Lalah Hathaway, fille du légendaire Donny Hathaway, et Ledisi, à poser leur voix sur deux morceaux. Voici huit choses que nous avons apprises à propos de ce disque événement.


1De quand date cet enregistrement ?

Les sessions ont été enregistrées entre octobre 1985 et janvier 1986 à Los Angeles, aux studios Ameraycan, avec deux jeunes producteurs, Randy Hall et Attala Zane Giles. 1985, c'est l'année d'une grande rupture professionnelle pour Miles Davis. Le trompettiste, alors âgé de 59 ans, a quitté la firme Columbia Records après trente ans de collaboration pour rejoindre une autre maison de disques, Warner Bros. Records. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi