Ruée sur les pharmacies avant l'instauration du pass sanitaire

·1 min de lecture

Dans certaines villes, certains lieux, le pass sanitaire est déjà demandé. Pour les Français qui n'ont pas encore reçu leur deuxième dose de vaccin, ou qui ne remplissent pas les conditions pour obtenir leur fameux QR code, une seule solution : le test. Et les premiers à en pâtir ne sont autres que les pharmaciens, à en croire BFMTV ce 30 juillet. Depuis une semaine, les demandes de tests des Français, le plus souvent en vacances, explosent. Ainsi, entre le 21 et le 28 juillet, 1,5 million de tests ont été réalisés, note le président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). "Sur notre réseau, nous étions à 600.000 tests par semaine habituellement", révèle-t-il. Il s'attend d'ailleurs à deux millions de tests pour la semaine à venir, soit un chiffre multiplié par trois. Et les professionnels commencent à être débordés.

Car avec la possibilité de faire des tests dans les pharmacies depuis octobre dernier, les professionnels avaient pris la main. Mais depuis la mise en place du pass sanitaire le 21 juillet dernier, ils doivent jongler entre ces fameux tests et les vaccins qu'ils sont autorisés à administrer, comme Janssen & Janssen. "On est complètement débordés à la fois par les tests mais aussi par les questions", déplore au micro de BFMTV, Emmanuel Hess, représentant des pharmaciens de Côte d'Azur. Il décrit des jours "explosifs" où il a "minimum deux personnes qui testent en permanence".

>> A lire aussi - Les pharmacies touchées de plein fouet par le Covid-19 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Nouveau braquage dans une bijouterie parisienne, les individus s'emparent d'un énorme butin
Impôts, retraite, souveraineté : les priorités économiques des Républicains pour 2022
Très forte augmentation du taux d’incidence dans 4 régions, notre carte de France
Champagne, eau de cologne, livres... Napoléon l'empereur du marketing
Un cadeau de 100 dollars pour les primo-vaccinés à New York

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles