"RTL doit le regretter, je faisais de l'audience" : Jean-Marie Bigard encore amer après son éviction des "Grosses têtes"

Des "Grosses têtes" aseptisées ? Avec son langage fleuri habituel, Jean-Marie Bigard est revenu, cette semaine au micro de l'émission "L'instant Deluxe", sur son éviction de l'émission phare de RTL. L'humoriste n'est en effet plus invité à participer à l'émission depuis six mois.

"Je faisais de l'audience"

"RTL doit le regretter (...) Je faisais de l'audience, je suis un très gros raconteur de blagues. Des gens dans toute la France appréciaient que je sois là", a estimé l'humoriste. "C'est le meilleur raconteur d'histoires", confirmait d'ailleurs Laurent Ruquier, le 26 décembre 2021, dans une interview au journal "Le Monde". "Mais il est tombé dans un complotisme tel...", regrettait-il dans la foulée. Jean-Marie Bigard s'est en effet répandu dans les médias pour défendre de nombreuses théories complotistes pendant la crise sanitaire.

L'humoriste, qui a un temps songé à se présenter à l'élection présidentielle, se défend en affirmant ne s'être jamais engagé sur ce terrain là sur RTL. "Je n'ai jamais parlé de politique aux 'Grosses têtes', je restais sur l'humour mais, quand même, Ruquier m'a entendu gueuler sur des ministres, notamment Agnès Buzyn, que j'ai traitée de 'grosse connasse'. Ça a été un peu trop pour lui, il s'est retrouvé à ne plus vouloir être sur la photo avec moi. À ne plus vouloir être ami avec Jean-Marie Bigard". Les deux hommes se connaissent depuis de nombreuses années. À la télévision, ils...

Lire la suite


À lire aussi

RTL : Jean Castex prêt à rejoindre "Les grosses têtes" après Matignon
Trois mois après son départ de C8, Jean-Luc Lemoine attendu dans "Les Grosses Têtes" et sur L'Equipe
"Les Grosses Têtes" de RTL débarquent sur France 2

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles