RTE alerte sur un risque « élevé » de tensions sur le réseau électrique en janvier

(FILES) In this file photo taken on September 06, 2022 a French electricity transmission system operator RTE (Reseau de Transport d'Electricity) employee works on the renovation of very high voltage lines around Areches-Beaufort, on the Cormet de Roselend path. - The French electricity transmission system operator RTE said on November 18, 2022 that there was now a
JEFF PACHOUD / AFP (FILES) In this file photo taken on September 06, 2022 a French electricity transmission system operator RTE (Reseau de Transport d'Electricity) employee works on the renovation of very high voltage lines around Areches-Beaufort, on the Cormet de Roselend path. - The French electricity transmission system operator RTE said on November 18, 2022 that there was now a "high" risk of tensions on the French electricity network in January, due to the slower-than-expected restart of EDF nuclear reactors. (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

ENERGIE - Alors que le redémarrage des réacteurs nucléaires EDF à l’arrêt s’annonce plus lent que prévu, les Français pourraient bien souffrir de difficultés d’approvisionnement en électricité cet hiver. Selon le gestionnaire du réseau de transport d’électricité RTE, il existe désormais un risque « élevé » de tensions sur le réseau électrique français pour le mois de janvier prochain.

Le risque de recours au dispositif Ecowatt (et en particulier au signal d’alerte rouge) apparaît « élevé sur le mois de janvier mais dépendra largement des conditions climatiques et de la possible survenue d’une vague de froid même modérée », selon l’actualisation mensuelle des « perspectives pour le système électrique publiée » par RTE. Cet outil envoie des alertes aux consommateurs en cas de tension sur le réseau et permet de réguler le réseau en les invitant notamment à baisser leur consommation sur certaines plages horaires.

40 gigawatts devraient être disponibles en janvier

En clair : le risque que RTE appelle les Français à réduire leur consommation électrique en janvier, sous peine de coupures de courant, a augmenté, notamment car la maintenance des réacteurs d’EDF a pris du retard en raison d’une grève.

Seuls de l’ordre de 40 gigawatts (GW) de puissance du parc nucléaire devraient être disponibles début janvier, selon la prévision de RTE, contre 45 GW prévu par RTE le 14 septembre. Cela correspond à environ 65 % de la capacité nucléaire installée. EDF, de son côté, prévoyait la semaine dernière dans son calendrier officiel une disponibilité de 48 GW au 1er janvier.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi