RSF dévoile une enquête qui prouve l'exécution d'un journaliste ukrainien par des Russes

© Genya SAVILOV / AFP

L’ONG Reporters sans frontières a recueilli des "informations et des preuves matérielles". Elle publie un rapport qui démontre que le photojournaliste Maks Levin et son accompagnateur Oleksiy Chernyshov ont été "froidement exécutés et peut-être préalablement interrogés, voire torturés" par des soldats russes. C’était mi-mars. Le reporter se rend avec son accompagnateur dans une forêt, à une vingtaine de kilomètres de Kiev. Il y avait perdu quelques jours plus tôt son drone, qui lui servait à filmer et à documenter cette guerre. Il tenait aux images qu’il contenait. Mais la forêt était, depuis, en partie occupée par les Russes. Il n’a donc jamais pu récupérer son matériel et y a laissé sa vie.

>> Retrouvez Philippe Vandel et Culture-Médias tous les jours de 9h à 11h sur Europe 1 ainsi qu'en replay et en podcast ici

Si RSF a enquêté, c’est déjà pour aider les enquêteurs ukrainiens, qui sont débordés. Le jour, où le corps du journaliste est arrivé à la morgue, il y en avait une centaine avec lui. La scène de crime n’avait donc pas pu être complètement analysée. Quelques photos seulement ont été prises. Alors, RSF  a envoyé le photojournaliste renommé Patrick Chauvel et un enquêteur de l’ONG, Arnaud Froger. Ils ont repris des photos sur place et retrouvé trois balles, dont une qui était enterrée dans le sol, à l’endroit précis où a été retrouvé le corps du journaliste.

Lutter contre l'impunité dont bénéficient les auteurs de crime contre les journalistes

Des preuves tra...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles