Le RSA renationalisé en Seine-Saint-Denis

·1 min de lecture

C'est acté. La gestion du revenu de solidarité active (RSA) en Seine-Saint-Denis sera renationalisée, ôtant ainsi une partie du fardeau financier au département en contre-partie d'un renforcement des politiques d'insertion. Si l'idée serpentait depuis plusieurs mois, le gouvernement et le département ont officialisé l'accord à l'occasion de la venue du Premier ministre sur un chantier d'insertion à l'Ile-Saint-Denis puis à la préfecture de Bobigny. C'est "une avancée significative, une victoire pour la Seine-Saint-Denis", a salué le président (PS) du département Stéphane Troussel, qui y voit "un peu plus de justice et d'égalité" au profit d'un territoire frappé par un taux de pauvreté deux fois supérieur à la moyenne nationale (28% contre 14%).

"Beaucoup l'ont dit, beaucoup l'ont promis. Aujourd'hui nous le faisons", a vanté de son côté Jean Castex qui a inscrit cette mesure au budget examiné cet automne au Parlement, ainsi que dans la loi 3DS qui sera à l'Assemblée en décembre. Dans le détail, le dispositif qui entrera en vigueur début 2022 pour une expérimentation de cinq ans, permettra de soulager le département de l'augmentation continue depuis plus de quinze ans du nombre de bénéficiaires du RSA - 101.000 fin 2020 selon le département, soit une charge de 551 millions d'euros par an, contre 220 millions en 2004.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur de Livrets d’Epargne

A l'heure actuelle, le coût du RSA est pris en charge en partie par l'Etat (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Conflit d'intérêt : 100 000 € d'amende requis contre Hubert de Boüard dans le classement de Saint-Emilion
Les moines voulaient mettre le feu aux antennes-relais
Recherches encourageantes sur le cancer de la prostate et du sein
Les départements où le pass sanitaire pourrait être allégé, 5 placements alternatifs au Livret A... Le flash éco du jour
Sous-marins australiens : l'Union européenne s'en prend aux Etats-Unis

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles