RSA ou chômage : comment indemniser les non vaccinés qui perdent leur emploi ?

·1 min de lecture

"Ce n'est pas une question d'argent mais de principe." Invité d'Europe Midi lundi Fabien Bazin, président du Conseil départemental de la Nièvre et co-auteur de la lettre envoyée à Jean Castex pour protester contre l'intention du gouvernement de rendre éligibles au RSA les salariés suspendus pour absence de pass sanitaire, persiste et signe. Ce n'est pas aux départements de prendre en charge cette allocation pour ces personnes. À la place, il milite afin d'"ouvrir un vrai droit chômage" à des salariés qui "ont cotisé pour ça".

>> LIRE AUSSI - Suspendue pour défaut de vaccin, une infirmière va recevoir une médaille du travail

Ne pas "mélanger les allocations"

Dans la lettre adressée au Premier ministre, les présidents socialistes de 15 départements jugent que cette décision transforme le RSA "en allocation chômage ou en exutoire de la politique sanitaire nationale". "Il ne faut pas que les allocations se mélangent entre elles", insiste l'élu au micro d'Europe 1. "Il y a des droits au chômage, et le RSA [financé par les départements, ndlr], qui est une allocation censée servir à l'insertion, est aujourd'hui complètement dévoyée."

Reste qu'à cette heure, le gouvernement n'a pas donné suite aux réclamations des élus. "Pas de son, pas d'image", confirme Fabien Bazin qui précise que les élus protestataires vont "d'ailleurs saisir l'Association des départements de France pour entamer une démarche encore plus officielle".

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

...
Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles