RSA, APL, allocations familiales... Alerte sur le versement des aides sociales début avril

Des personnes font la queue devant un bureau de Poste sur la place Castellane, à Marseille, le 17 mars.

C’est l’un des multiples dommages collatéraux de l’épidémie de coronavirus auxquels le gouvernement tente de parer : de nombreux allocataires du revenu de solidarité active (RSA), des aides aux logement (APL), de l’allocation adulte handicapé (AAH) ou encore des allocations familiales pourraient se retrouver dans l’impossibilité de les percevoir. « Début avril, c’est le versement des aides sociales et cela passe beaucoup par La Poste. Or, La Poste est au ralenti... On regarde ça de près », glisse un conseiller ministériel, l’air soucieux.

Le prochain versement mensuel de ces prestations tombe précisément le lundi 6 avril. Le gouvernement a d’ores et déjà rassuré les bénéficiaires vendredi dernier : les allocations seront automatiquement versées à ceux qui ne peuvent pas actualiser leur déclaration trimestrielle de ressources à cause du confinement. Reste à pouvoir y accéder... Comme l’explique un ministre : « Le problème, ce n’est pas le versement de l’argent, c’est que les gens puissent le retirer. Ceux qui sont interdits bancaires ne peuvent l’avoir qu’en allant à La Poste. C’est un sujet, on l’a identifié depuis quelques jours. »

Seulement 1.600 bureaux de Poste ouverts sur 8.000

Autrement dit, ce sont les allocataires les plus précaires qui risquent de ne pas avoir accès à leurs aides sociales, alors que La Poste a réduit la voilure face au coronavirus. L’entreprise publique a annoncé lundi dans un communiqué qu’elle se recentrait sur ses

Lire la suite