Royaume-Uni : « Je suis vacciné, je suis aux anges ! »

De notre correspondant à Londres, Marc Roche
·1 min de lecture
À ce jour, au Royaume-Uni, près de 10 millions de personnes ont reçu la première dose et 500 000, la deuxième.
À ce jour, au Royaume-Uni, près de 10 millions de personnes ont reçu la première dose et 500 000, la deuxième.

Le SMS provenant de mon cabinet médical, Portland Road Practice, à Londres, est arrivé le 2 février à 11 h 20 : « Vous êtes convié à prendre rendez-vous pour le vaccin Covid en contactant la réception. » Je suis d'autant plus surpris que j'appartiens théoriquement au groupe 5, les 65 à 70 ans. Seulement la moitié des patients du groupe 4 (70 à 80 ans) a jusqu'à présent été vaccinée, mais, vu le succès de la campagne d'inoculation, le service national de santé (National Health Service, ou NHS) est déjà passé à la catégorie suivante.

Coup de fil au cabinet. Après une série de questions sur mon état de santé actuel, rendez-vous est pris le lendemain à 11 h 7 au St Charles Hospital, à vingt minutes de marche de mon domicile, pour la première dose et le 14 avril pour la seconde à la même heure. Le délai a été allongé au-delà de vingt et un jours, contrairement aux recommandations des fabricants des deux vaccins autorisés à présent, les laboratoires AstraZeneca et Pfizer-BioNTech.

À LIRE AUSSIComment l'ARN va changer nos vies

« Travailleur essentiel »

Malgré plus de trois décennies passées au Royaume-Uni, je n'ai pas perdu mes bonnes vieilles habitudes de magouilleur. Dès le lancement de la campagne de vaccination, le 8 décembre, je me suis efforcé de court-circuiter le système. Un appel au généraliste pour lui dire qu'en tant que journaliste sur le terrain j'ai été classé « travailleur essentiel ». Fin de non-recevoir. Un site Internet d'urgence donné par mon ostéo [...] Lire la suite