Le Royaume-Uni va rénover ses égouts pour éviter le déversement de ses eaux usées dans la Manche

Paris accuse Londres de traiter la Manche comme une décharge en y déversant ses eaux usées. Le gouvernement britannique vient d’annoncer un coûteux plan de réfection des égouts pour y mettre fin.

Avec notre correspondante à Londres, Émeline Vin

Cinquante-six millions de livres sterling, soit 66 millions d’euros, vont devoir être investies par les fournisseurs d’eau afin d’assurer que plus rien ne soit plus déversé dans les mers et rivières à l’horizon 2050. Une dépense colossale qui va se traduire par une hausse des factures pour les consommateurs, explique le ministre de l’Environnement britannique George Eustice. Plus 12 livres environ par an et par foyer d’ici 2035.

Jusqu’alors, c’est ce risque d’explosion des coûts pour le contribuable qui avait dissuadé le gouvernement d’agir. Les égouts britanniques datent de l’époque victorienne et il n'est pas rare qu'ils fuient, voire débordent, ce qui conduit des milliers de litres d’eaux usées tout droit vers les cours d’eau. Des dizaines de plages ont ainsi dû être interdites à la baignade cet été.

La rénovation s’effectuera en deux temps : d’abord les canalisations à proximité des zones de baignade, puis l’intégralité du réseau avant 2050.

L’annonce a de quoi surprendre à peine quelques heures après l’annonce du relèvement de 80% du plafond des prix de l’électricité, alors que le gouvernement vit ses derniers jours, et que Boris Johnson s’est engagé à ne pas prendre de décision contraignante pour son successeur.


Lire la suite sur RFI