Le Royaume-Uni va avoir son propre passeport sanitaire

·1 min de lecture

Le Premier ministre britannique Boris Johnson dévoile lundi 5 avril de nouvelles règles pour les déplacements internationaux et un projet controversé de passeport sanitaire pour accompagner un retour très progressif du Royaume-Uni à la normalité après de longs mois de restrictions. Le dirigeant conservateur entend maintenir une approche prudente, de peur de compromettre le succès d'une campagne de vaccination anti-Covid massive sur laquelle le pays le plus endeuillé d'Europe, avec près de 127.000 morts, fonde tous ses espoirs.

"Nous avons fait d'énormes progrès au cours des derniers mois avec notre programme de vaccination et tout le monde dans le pays a consenti d'énormes sacrifices pour que nous puissions atteindre cette étape de notre convalescence du Covid-19", a-t-il déclaré dans un communiqué. "Nous faisons tout notre possible pour permettre la réouverture de notre pays (...) de la manière la plus sûre possible", a-t-il ajouté.

>> A lire aussi - Brexit : la France salue une "frontière intelligente" avec le Royaume-Uni

Aux Britanniques longtemps astreints à domicile et très désireux de partir en vacances à l'étranger cet été, ce qui est interdit jusqu'au 17 mai au plus tôt, il présentera un système de feu tricolore pour classer les pays selon le degré d'avancement de leur vaccination, leur taux de contaminations ou la présence de variants inquiétants. Il s'agit de ne pas compromettre la campagne qui a déjà permis d'immuniser totalement environ 5,4 millions de personnes et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Deux Irlandaises arrêtées pour avoir refusé la quarantaine à l'arrivée
Le gouvernement revoit ses prévisions de déficit et de dette publics pour 2021
Les autotests disponibles en pharmacie dès le 12 avril
Royaume-Uni : sept personnes sont décédées de thrombose après avoir reçu le vaccin AstraZeneca
“Si l’euro disparaissait, l'Europe et le monde s'engageraient dans un trou noir !”