Royaume-Uni : suite à la fermeture de la frontière, la colère des chauffeurs français

Les chauffeurs français qui souhaitent rentrer en France devront présenter un test négatif au Covid-19 avant de rentrer au pays. Ils doivent se rendre dans un ancien aéroport, transformé en parking géant. Sur des kilomètres, des milliers de camions patientent pour se faire tester au plus vite. "Le temps que tout le monde passe les tests, à mon avis on est là jusqu’à jour de l’an...", commente Romain Ciccariello, chauffeur routier, pour France Télévisions. De toute la journée du mardi 22 décembre, aucun d’entre eux n’a pu se faire tester. Ils peinent également à trouver des informations. "Pour les fêtes de Noël, je pense que c’est cuit", confesse un homme à sa famille au bout du fil. Des chauffeurs abandonnés "Avec une année 2020 pourrie on aurait bien aimé bien finir l’année, mais au final on est bloqués là, comme du bétail. On est tous ensemble", peste Clement Garret, dépité. Ces ressortissants français se sentent abandonnés par le gouvernement. "On est parqués, on n'a pas de douche, pas de manger, on n'a rien, raconte l’un d’eux. Et on ne nous laisse même pas le choix que d’attendre parce qu’on n'a même pas le droit de sortir pour aller faire des courses." La colère monte durant la soirée dans la zone cloisonnée, à grand renfort de coups de klaxons. Alors que de nouveaux camions arrivent, "la police locale dit craindre qu’organiser ici des tests massifs soit finalement contre-productif", rapporte Diane Schlienger, journaliste France Télévisions en duplex depuis Douvres (Royaume-Uni).