Royaume-Uni: la succession des témoins dans le procès de Benjamin Mendy

En Angleterre, le procès de Benjamin Mendy, qui a débuté il y a trois semaines, se poursuit. Le footballeur français, défenseur de Manchester United et champion du monde avec les Bleus, est accusé de huit viols, d'une tentative de viol et d'une agression sexuelle. Les plaignantes et témoins se succèdent à la barre.

Avec notre correspondante à Londres, Émeline Vin

Le procès de Benjamin Mendy et de son co-accusé Louis Saha Matturie, a été ajourné ce jeudi après-midi jusqu'à lundi, en raison de nouveaux éléments qui doivent être portés à la connaissance des avocats.

Pendant les trois jours d'audience cette semaine, les jurés ont entendu les témoignages de deux plaignantes et de plusieurs témoins. La première des victimes présumées aurait été « poussée » par Benjamin Mendy à avoir une relation sexuelle avec lui. Des SMS qu'elle a échangés avec des amis et des collègues ont été lus, une témoin rapportant que la plaignante semblait en état de choc dans la nuit des faits présumés, un autre qu'elle « avait mis du temps à réaliser » qu'elle avait subi un viol.

La seconde femme à avoir témoigné cette semaine, cachée derrière un rideau pour ne pas voir les deux accusés, a raconté les agressions qu'elle dit avoir subies de la part de Louis Saha Matturie. Devant le manoir de Mendy, puis dans une voiture. Et ce détail : « J'ai croisé la [plaignante 4] qui partait avec Mendy et m'a demandé de revenir voir dans cinq minutes si elle allait bien », mais les invités des deux hommes ne l'ont jamais laissée passer.

Le procès doit reprendre lundi avec le témoignage d'une sixième plaignante.


Lire la suite sur RFI