Royaume-Uni : privés de supporters, les complexes sportifs au service de la campagne de vaccination

Le Royaume-Uni poursuit sa campagne de vaccination de masse, avec plus de 10 millions de personnes vaccinées déjà et se rapproche de son objectif de 15 millions à la mi-février. Et pour s’en donner les moyens, les autorités britanniques ont décidé d’investir dans plusieurs grands complexes sportifs. Résultat, des foules se retrouvent autour des stades de football ou de rugby, mais pas pour voir un match. Le stade d’Aston Villa, Villa Park, a été transformé en centre de vaccination, avec 1 500 doses injectées par jour. "C’est une bonne chose pour le football, on ne peut plus accueillir nos fans pendant les matches, alors autant utiliser notre stade pour aider notre pays", se réjouit le président du club, Christian Purslow. Un stade de cricket mis à l’honneur Le Lord’s Cricket, un des plus mythiques stades de cricket du monde, s’est également transformé pour venir en aide aux autorités. Plus de réceptions, soirées ou mariages, des médecins ont investi les lieux pour vacciner. "C’est incroyable, c’est quand même le stade de cricket le plus célèbre au monde", se réjouit un témoin interrogé par France Télévisions. "Peu importe le lieu, chez le docteur, à la pharmacie, ou un endroit comme ça, les gens veulent être vaccinés", avance une femme. "Plus on vaccinera, plus vite les personnes pourront revenir chez nous", estime Paul Currie, employé du Lord’s Cricket.