Royaume-Uni: la Première ministre Liz Truss prend ses fonctions dans un contexte de crises

La nouvelle Première ministre britannique Liz Truss a pris ses fonctions mardi 6 septembre après-midi, au lendemain de son élection à la tête du parti conservateur. L’ancienne ministre des Affaires étrangères arrive au pouvoir dans un contexte particulièrement difficile et va devoir non seulement relever de nombreux défis, mais aussi très vite.

« Deliver, deliver, deliver » : dans son discours juste après son élection et de son distinctif ton haché, Liz Truss promet au parti conservateur de « tenir ses promesses », « pour le peuple britannique ». Ce mardi matin, les Unes de tous les quotidiens du pays appellent, d’une manière ou d’une autre, leur nouvelle Première ministre à agir très rapidement pour améliorer un contexte difficile pour le pays.

Le plus pressant pour les Britanniques, et la priorité pour Liz Truss, c’est la crise économique. « J’espère vraiment qu’elle va faire quelque chose, soupire Dawn, une retraitée londonienne. Les factures de gaz, d’électricité… La vie devient si chère ! »

L’inflation dépasse déjà les 10 % et, selon le think tank économique Resolution Foundation, le pire reste à venir : « le pic de l’inflation pourrait atteindre 18 % au printemps, détaille la chercheuse Lalitha Try. L’inflation est surtout engendrée par les prix de l’énergie : le régulateur vient de relever le plafond de 80 % à partir d’octobre. »


Lire la suite sur RFI