Royaume-Uni : un père de 34 ans se suicide en Facebook live devant ses proches

Un père de famille se suicide en direct sur Facebook - Getty Images (Getty Images)

L’enquête a révélé que certains de ses proches ont assisté à ce dramatique évènement, derrière leur ordinateur.

C’est un drame très contemporain qui s’est joué à Bolton, au Royaume-Uni. Paul David Hilton, un père de famille de 34 ans s’y est suicidé après avoir lancé une vidéo en direct sur le réseau social Facebook, rapporte le site Yorkshire Live. L’enquête de police a révélé que plusieurs de ses proches ont assisté à sa fin de vie. C’est d’ailleurs l’un d'eux qui a prévenu les secours, qui sont malheureusement arrivés trop tard.

Les faits se déroulent le 30 avril 2022. Ce matin-là, vers 7h du matin, Paul David Hilton ouvre son profil Facebook et lance une vidéo en direct. Il positionne la caméra de son smartphone de manière à ce que toutes les personnes qui regardent en live puissent voir ce qu’il veut leur montrer : sa propre mort. Plusieurs de ses connaissances et de ses amis assistent au drame. L’un d’eux, Lewis Morrison, a raconté qu’il avait ouvert le Facebook live après avoir reçu une notification indiquant que Paul, qu’il trouve amusant, est en direct. Il s’imagine donc qu’il va voir quelque chose de drôle.

Une intervention rapide des secours

Comme d'autres, l’homme finit par composer le 999, le numéro d’urgence britannique, après avoir compris ce qui se joue sous ses yeux. Les secours arrivent moins de 10 minutes après le premier appel mais ils sont ralentis par le fait que la propriété soit verrouillée de l’intérieur. Les premières minutes de leur intervention sont diffusées en live avant que l’un des secouristes ne comprenne ce qu’il se passe et éteigne la caméra. Malgré cette intervention rapide, Paul David Hilton est déjà mort lorsqu’il est pris en charge.

Au moins un témoin a affirmé que les images des secouristes n’indiquent pas qu’ils se soient dépêchés pour sauver la victime. De la même façon, la famille a interrogé les méthodes et le temps d’action des équipes médicales, qui se sont défendues d’être sorties des clous de la procédure habituelle. L’enquête de police a quant à elle révélé que Paul David Hilton souffrait d’importants et nombreux troubles psychiatriques officiellement diagnostiqués. Il avait déjà essayé d’attenter à sa vie ou de se faire du mal à plusieurs reprises avant cet épisode. A noter tout de même que, comme en témoigne une infirmière en psychiatrie qu’il avait récemment consultée pour ses troubles mentaux, il avait accepté de recommencer à prendre son traitement et ne se sentait pas du tout suicidaire.

Ce contenu peut également vous intéresser