Royaume-Uni: une nouvelle hausse du prix de l’énergie dans un contexte de crise qui s’aggrave

Les tarifs règlementés de l'énergie vont augmenter de 80% à partir d'octobre au Royaume-Uni et les factures de gaz et électricité pourraient augmenter encore « considérablement » l'an prochain en pleine crise du coût de la vie.

Le plafond de tarification autorisé va passer de 1 971 livres par an par foyer moyen à 3 549 livres à partir d'octobre, a indiqué vendredi le régulateur Ofgem. « La hausse reflète la progression continue des cours mondiaux de gros du gaz, démarrée avec les déconfinements post-pandémie, et ont été poussés à des niveaux record quand la Russie a lentement interrompu ses approvisionnements de gaz à l'Europe », argumente l'Ofgem.

Au regard de la tendance actuelle, l'Ofgem avertit que « les prix pourraient empirer considérablement en 2023 ». Ce seuil étant calculé d'après la moyenne des cours de gros du gaz sur les mois précédents, les experts s'attendent à ce qu'il soit relevé à plus de 4 000 livres en janvier et jusqu'à 6 000 livres au printemps.

Le prix du gaz s'est approché ces derniers jours des records historiques atteints au début de l'offensive russe en Ukraine : « Nous avons conscience de l'impact massif que cette hausse de plafond tarifaire aura sur les ménages à travers la Grande-Bretagne et les décisions difficiles que les consommateurs vont devoir prendre », a commenté Jonathan Brearley, directeur général d'Ofgem.

►À lire aussi : Royaume-Uni: face à l’inflation, les consommateurs refusent de payer leurs factures d’énergie

Les ménages britanniques menacés de pauvreté énergétique


Lire la suite sur RFI