Royaume-Uni: un nouveau propriétaire de chien sur quatre envisage de l'abandonner (sondage)

·2 min de lecture
(ILLUSTRATION) Un nouveau propriétaire de chien sur quatre au Royaume-Uni envisage de l'abandonner, révèle un sondage

Un nouveau propriétaire de chien sur quatre au Royaume-Uni envisage de l'abandonner, révèle un sondage vendredi, après une explosion des adoptions d'animaux dans ce pays pendant la pandémie.

Le Royaume-Uni compte 12 millions de foyers avec un chien, contre 9 millions avant le début de la pandémie, selon les chiffres de l'association de fabricants de nourriture pour chiens (PFMA), de nombreux ménages ayant décidé d'acquérir un animal de compagnie après avoir passé plus de temps à la maison pendant les confinements successifs.

Mais après un engouement initial, les responsabilités liées à l'adoption d'un animal semblent peser sur ces récents propriétaires.

Un sur quatre envisage d'abandonner son chien à cause des difficultés à le maîtriser, indique un sondage mené par Atomik Research pour Burns Pet Nutrition et réalisé en ligne du 6 au 9 avril auprès de 2002 propriétaires adultes de chiens au Royaume-Uni.

Au moment où le Royaume-Uni, un des pays les plus endeuillés en Europe par la pandémie de coronavirus avec plus de 127.000 morts, sort progressivement du confinement, certains propriétaires appréhendent la réaction de leurs compagnons à quatre pattes lorsqu'ils rencontreront d'autres personnes et animaux.

Plus d'un tiers (35%) des sondés craignent que leurs chiens mordent une personne qu'ils ne connaissent pas après le confinement, indique ce sondage.

Les refuges pour animaux s'attendent à accueillir de nombreux chiens abandonnés par leurs maîtres.

"Le nombre de chiens qui nous sont retournés atteint des niveaux sans précédent et lorsque les dernières restrictions liées au confinement seront levées le 21 juin, nous nous attendons à voir les vannes s'ouvrir et des propriétaires de chiens affluer pour ramener leurs chiens", s'est inquiétée Gil White, du refuge The Border Collie Spot, citée dans un communiqué de Burns Pet Nutrition.

John Burns, vétérinaire et fondateur de cette marque de nourriture pour chiens, qui a lancé un service d'aide et de conseils aux propriétaires de toutous, a expliqué qu'il "peut sembler très difficile d'élever un chien, surtout si vous ne l'avez jamais fait auparavant". "Mais la gratification que vous obtenez d'un fidèle compagnon bien élevé vaut bien les efforts", a-t-il ajouté, appelant les propriétaires à ne pas "abandonner trop facilement".

pau/cdu/at