Royaume-Uni : le nombre de personnes qui refusent les honneurs de la reine augmente

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
443 Britanniques ont rejeté depuis 2011 un titre venant récompenser leur mérite, leur service ou leur bravoure, selon les chiffres du bureau du Cabinet.
443 Britanniques ont rejeté depuis 2011 un titre venant récompenser leur mérite, leur service ou leur bravoure, selon les chiffres du bureau du Cabinet.

Le royaume britannique semble perdre de sa splendeur d'antan. Un signe de mauvais augure qui a en effet de quoi inquiéter Elizabeth II : le nombre de personnes refusant les honneurs de Sa Majesté est en constante augmentation depuis 2011, comme le révèle The Guardian, mardi 1er décembre 2020. Ordre de l'Empire britannique, Ordre du service impérial, chevalier? 443 Britanniques ont rejeté un titre venant récompenser leur mérite, leur service ou leur bravoure, selon les chiffres du bureau du Cabinet.

En 2020, 68 personnes ont refusé le Graal, contre 25 en 2011. En cause, selon les experts cités par le média britannique, la prise de conscience croissante des maux du royaume, comme les accusations de racisme, et le malaise provoqué par le détournement par les gouvernements successifs de ce système vieux de 700 ans afin de récompenser des alliés politiques et des donateurs.

Norman Baker, ancien député libéral-démocrate, confirme que l'octroi de titres honorifiques a été « ?corrompu » par les partis politiques, qui l'utilisent pour « ?distribuer des faveurs souvent en échange de dons politiques ». Et l'élu de poursuivre : « ?Cela a dévalorisé le système, de sorte que les gens pensent qu'il est moins digne qu'auparavant. » Le Guardian rappelle également que le processus de nomination est quelque peu opaque. Downing Street peut ainsi demander aux heureux élus s'ils accepteront l'annonce avant de la rendre publique.

Lire aussi Face à « The Crown », la reine peut compt [...] Lire la suite