Publicité

Royaume-Uni: la ministre de l'Intérieur, au centre de plusieurs polémiques, limogée

Jessica TAYLOR / UK PARLIAMENT / AFP

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a limogé ce lundi 13 novembre sa ministre de l'Intérieur Suella Braverman, sur la sellette depuis des critiques adressées à la police, ont affirmé plusieurs médias britanniques dont la BBC.

Elle est remplacée par l'actuel ministre des Affaires étrangères, James Cleverly.

Un tel remaniement était attendu depuis des semaines alors que le Premier ministre, à Downing Street depuis un peu plus d'un an, cherche à se relancer et à se préparer aux élections législatives prévues l'année prochaine et au plus tard en 2025. Son parti, au pouvoir depuis près de 14 ans, est très largement distancé dans les sondages par les travaillistes.

"Ce fut le plus grand privilège de ma vie que de servir en tant que ministre de l'Intérieur. J'aurai d'autres choses à dire en temps voulu", a rapidement réagi l'intéressée.

Tribune polémique contre la police

Les événements se sont précipités la semaine dernière lorsque la ministre de l'Intérieur a critiqué la police de Londres dans une tribune au Times, lui reprochant d'autoriser la marche pro-palestinienne qui s'est tenue samedi - une "marche de la haine", selon elle.

L'article n'avait pas reçu le feu vert de Downing Street, contrairement aux règles habituelles, et ces propos ont été considérés comme portant atteinte à l'indépendance opérationnelle de la police.

Ils se sont ajoutés à une série de polémiques provoquées ces derniers mois par la très droitière ministre de 43 ans: elle a qualifié les arrivées de réfugiés d'"invasion" et a averti d'un "ouragan" migratoire, et avait plus récemment estimé que les sans-abris dormaient dans des tentes conformément à un "mode de vie choisi".

Le renvoi de cette figure de l'aile droite de la majorité risque de provoquer des remous au sein des conservateurs et de renforcer les divisions, certains députés la soutenant ayant menacé de démissionner si elle quittait le gouvernement.

Article original publié sur BFMTV.com