Publicité

Royaume-Uni : la ministre de l’Intérieur renvoyée après ses critiques sur la police lors d’une manifestation pro-Palestine

Daniel LEAL / AFP

Le Premier ministre britannique, Rishi Sunak, a destitué sa ministre de l’Intérieur, Suella Braverman, ce lundi 13 novembre. D’après les informations de la BBC, relayées par BFMTV, cela faisait quelques jours que Suella Braverman avait une épée de Damoclès au-dessus de la tête.

Les faits remontent au 9 novembre. Dans les colonnes du Times, la ministre avait vivement critiqué la police de Londres, lui reprochant d’autoriser une manifestation pro-palestinienne qui a eu lieu samedi. Une « marche de la haine » selon elle. Contrairement aux règles habituelles, l’article n’avait pas reçu l’accord de Downing Street. Les propos de Suella Braverman avaient alors mis le feu aux poudres. Quelques mois auparavant, la ministre de l’Intérieur avait déjà créé une polémique, en qualifiant les arrivées de clandestins d’« invasion » et en pointant du doigt un « ouragan » migratoire.

Des remous au sein de la droite ?

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Rishi Sunak a profité d’un remaniement ministériel pour limoger sa ministre de l’Intérieur, jugée trop à droite. Depuis quelques semaines, le Premier ministre se préparait à un tel changement, en vue des prochaines élections législatives.

Suella Braverman a été remplacée par l’ancien ministre des Affaires étrangères, James Cleverly. « Ce fut le plus grand privilège de ma vie que de servir en tant que ministre de l'Intérieur. J'aurai d'autres choses à dire en temps voulu », a rapidement réagi la femme politique. Son renvoi risque ...


Lire la suite sur LeJDD