Royaume-Uni : le MI5 met en garde contre une espionne chinoise présumée au Parlement

·1 min de lecture

Le service de renseignement intérieur britannique, le MI5, a mis en garde les députés contre les agissements d'une agente présumée du gouvernement chinois au Parlement, ont indiqué jeudi les autorités. Selon le député conservateur Iain Duncan Smith, très critique du régime chinois, qui s'exprimait devant ses pairs, "le président (de la Chambre des Communes) a été contacté par le MI5" et à son tour, "prévient les députés qu'un agent du gouvernement chinois a été actif au Parlement". Les services du président de la Chambre, Lindsay Hoyle, ont confirmé qu'une notice avait été émise "en consultation avec les services de sécurité", sans plus de commentaire.

L'ambassade de Chine dément

"Je sais que beaucoup seront très préoccupés par le fait qu'un individu qui s'est sciemment livré à des activités d'ingérence politique pour le compte du Parti communiste chinois ait pris pour cible des parlementaires", a tweeté la ministre de l'Intérieur Priti Patel. Elle a souligné cependant que cette identification était "le résultat des structures solides mises en place au Royaume-Uni pour identifier les interférences étrangères ou toute menace potentielle pour notre démocratie". L'ambassade de Chine à Londres a démenti ces accusations, en affirmant : "Nous n'avons pas besoin et ne cherchons jamais à 'acheter de l'influence' dans un parlement étranger". "Nous nous opposons fermement à la diffamation et à l'intimidation contre la communauté chinoise au Royaume-Uni", a-t-elle ajouté.

La notice d'al...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles