Royaume-Uni: l'université d'Oxford teste l'efficacité du vaccin AstraZeneca sur les enfants

·1 min de lecture

Au Royaume-Uni, le gouvernement de Boris Johnson est en passe de réussir son pari : vacciner contre le coronavirus 15 millions de personnes parmi les plus vulnérables avant la mi-février. Alors que le pays met les bouchées doubles, l'université d'Oxford veut savoir si cette campagne de vaccination pourra être élargie aux enfants à l'avenir. Elle lance un essai clinique pour tester son vaccin sur des jeunes de 6 ans et plus.

Avec notre correspondante à Londres, Claire Digiacomi

Dès ce mois-ci, 300 volontaires âgés de 6 à 17 ans testeront le vaccin développé par Oxford et AstraZeneca au Royaume-Uni pour vérifier son efficacité sur les jeunes.

Actuellement, la vaccination des enfants contre le Covid-19 n'est pas recommandée, sauf pour ceux ayant un très haut risque de forme grave. Mais l'impact de la pandémie sur les écoles, toujours fermées en Angleterre, et surtout sur la santé mentale des plus jeunes, a poussé l'université d'Oxford à lancer une étude qu'elle présente comme une première mondiale.

► À lire aussi : Le Royaume-Uni apporte son soutien au vaccin Oxford AstraZeneca

Les formes graves de Covid-19 sont rares dans cette tranche d'âge. Mais pour le professeur Andrew Pollard, qui dirige l'étude, il s'agit d'évaluer la réponse immunitaire chez les enfants, exclus des premiers essais cliniques sur les vaccins.

D'autres recherches semblables ont été lancées, notamment par Pfizer aux États-Unis, mais elles se limitaient jusqu'ici aux plus de 12 ans. Une fois cet essai terminé, les autorités sanitaires devront encore valider la mise sur le marché du vaccin pour les jeunes.

À écouter aussi : Covid-19 au Royaume-Uni: des vaccinations jusque dans les cathédrales