Royaume-Uni: Liz Truss annonce un plan d’aide massif face à l’envolée des coûts de l’énergie

Le Royaume-Uni traverse une crise énergétique : les Britanniques ne bénéficient d’aucun bouclier tarifaire, et le régulateur a relevé le plafond tarifaire à 3 500 livres sterling par an pour un ménage type, soit plus de 4 000 euros, une facture impossible à payer pour de nombreux citoyens. Liz Truss, arrivée à Downing Street ce mardi 6 septembre a promis de soutenir les citoyens.

Avec notre correspondante à Londres, Emeline Vin

La Première ministre vient de présenter son plan d’aides devant le Parlement britannique : 2 500 livres par an maximum pour un foyer moyen. On parle tout de même de 2 900 euros par an, mais le régulateur prévoyait une hausse à plus de 8 000 euros par an en avril. Les entreprises, les commerces pourront aussi toucher des aides plus ciblées et plus limitées dans le temps.

Sur le financement de cette « garantie énergétique », pas de taxe exceptionnelle sur les profits des géants du secteur. Liz Truss a prévu d’abolir la taxe verte, cette contribution sur les factures d’énergie qui finance les projets renouvelables. Davantage de détails seront fournis dans le budget présenté à la fin du mois. L’estimation du coût de ces aides : plus de 130 milliards de livres. L’opposition, si elle accueille à bras ouverts le soutien, s’inquiète de l’impact à long terme de ces emprunts pour le contribuable.

L'ambition de devenir exportateur net d'énergie à l'horizon 2040

(et avec AFP)


Lire la suite sur RFI