Royaume-Uni: immigration nette record d'un demi-million de personnes en un an

AP - Kin Cheung

Malgré le Brexit, malgré la crise économique et politique, le Royaume-Uni n'a jamais accueilli autant d'immigrants. Le solde migratoire, les arrivées moins les départs, a dépassé le demi-million en juillet 2021 et juin 2022. Ce record s'explique par plusieurs facteurs.

Avec notre correspondante à Londres, Émeline Vin

Le nombre d'étudiants étrangers a doublé en un an – ils représentent une arrivée sur cinq dans l'année écoulée.

Mais ce sont surtout les visas humanitaires qui ont fait gonfler le solde migratoire : 200 000 personnes, des Ukrainiens et des Afghans fuyant la guerre et les talibans, et des Hongkongais qui bénéficient d'un programme dédié.

Il faut y ajouter les demandeurs d'asile, et le système est tellement saturé que les candidatures augmentent sans discontinuer.

Quant aux traversées de la Manche, qui concentrent l'attention médiatique et politique, elles constituent à peine plus de 5% du total.

Ces 504 000 nouvelles arrivées risquent de mettre en difficulté le gouvernement. Lors des dernières élections en 2019, les conservateurs avaient promis une baisse de l'immigration (sous les 100 000).

Le ministère de l'Intérieur réclame désormais des réformes pour faire chuter l'immigration légale non-économique. Parmi les pistes envisagées : des minimums de salaire plus élevés pour les travailleurs qualifiés ou la restriction des visas étudiants à certains cursus à haute valeur ajoutée.

►À relire : Royaume-Uni : les patrons réclament plus d'immigration pour répondre à la pénurie de main-d'œuvre


Lire la suite sur RFI