Royaume-Uni: un homme jugé pour avoir voulu assassiner Theresa May

LExpress.fr
Deux hommes ont comparu devant un tribunal, l'un pour un projet d'assassinat contre Theresa May, l'autre pour avoir voulu faire du Prince George une cible.

La menace terroriste pèse plus que jamais sur le Royaume-Uni. Ce mercredi, trois hommes ont comparu devant un tribunal de Londres, l'un d'eux pour avoir fomenté un projet d'assassinat contre la Première ministre britannique Theresa May, un autre pour avoir voulu faire du Prince George une cible.  

L'adresse de l'école du prince George

Husnain Rashid, un Britannique de 31 ans arrêté le 22 novembre, est accusé d'avoir publié sur la messagerie cryptée Telegram des informations susceptibles d'être utilisées pour mener des attentats, concernant des cibles potentielles comme des stades mais aussi le petit prince George, 4 ans, dont il a partagé une photo et l'adresse de l'école. Selon l'accusation, il projetait également de se rendre en Syrie pour combattre dans les rangs du groupe djihadiste Etat islamique. 

Naa'imur Zakariyah Rahman, un Britannique de 20 ans, est lui accusé d'avoir prévu de faire exploser un sac aux abords de Downing Street et d'essayer ensuite d'entrer dans le bâtiment "dans l'optique de tuer la Première ministre", a décrit le procureur Mark Carrol lors de l'audience de moins de dix minutes. Il avait prévu d'utiliser une ceinture d'explosifs, une bombe lacrymogène et un couteau, a déclaré le procureur devant les magistrats du tribunal de Westminster. 

22 complots terroristes déjoués depuis 2013

Il est accusé de préparation d'actes terroristes et d'avoir aidé un autre homme, Mohammed Aqib Imran, 21 ans, à préparer un autre attentat. Ce dernier est également soupçonné d'avoir tenté de rejoindre le groupe EI en essayant d'obtenir un faux passeport pour voyager en Libye.  

"Le Royaume-Uni est confronté à une menace terroriste intense, laquelle est multidimensionnelle, évolue rapidement et opère à une échelle et un rythme jamais vus par le passé", selon une déclaration de la police londonienne. Selon la ministre de l'Intérieur, Amber Rudd, "22 complots terroristes islamistes" ont été déjoués depuis l'assassinat d'un soldat en pleine rue à Londres, en mai 2013. Neuf d'...Lire la suite sur L'Express.fr

Brexit: la Commission européenne prête à passer à l'étape suivante

Royaume-Uni: un homme jugé pour avoir voulu assassiner Theresa May

Partage des vidéos islamophobes: May tente de calmer le jeu avec Trump

La Russie aurait également joué d'influence lors du référendum sur le Brexit

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages