Royaume-Uni: un homme condamné pour avoir hébergé des jeunes filles en échange de faveurs sexuelles

Christopher Cox a été condamné à un an de prison, le 10 mai 2022, par le tribunal de Guilford Crown au Royaume-Uni. - Capture Google Street View
Christopher Cox a été condamné à un an de prison, le 10 mai 2022, par le tribunal de Guilford Crown au Royaume-Uni. - Capture Google Street View

Il ciblait des jeunes femmes vulnérables et leur proposait un logement en échange de faveurs sexuelles dans le Surrey. Christopher Cox, âgé de 53 ans, a été condamné à un an de prison au Royaume-Uni mardi. Il était le premier à être jugé pour ce type d'affaires, réunies sous le nom de "sex for rent" ("sexe à louer") outre-Manche, rapporte le média britannique The Telegraph.

"C'est la première fois que des poursuites de ce type sont engagées", a confirmé le juge Robert Fraser, à l'issue du procès, selon le journal.

Ce dernier a également déclaré que le comportement de Christopher Cox était une "tentative cynique de prendre l'avantage en agitant une carotte sous le nez de personnes qui n'avaient guère d'autre choix" que de dire 'oui'.

"Une chambre disponible pour une jeune fille"

Par le biais d'une annonce postée sur Internet, Christopher Cox déclarait avoir de la place chez lui pour héberger des jeunes filles dans le besoin. Choisissant bien ses mots, il ciblait en effet des profils vulnérables pour mieux les attirer.

"Si vous êtes une jeune fille de 16 ans ou plus, bloquée à la maison et souhaitant en partir, ou si vous êtes une sans-abri cherchant un endroit sûr, j'ai une chambre disponible chez moi pour une jeune fille", pouvait-on lire sur l'annonce qu'il avait postée.

En échange, les jeunes filles choisies devraient porter des maillots de bain, se livrer à des faveurs sexuelles et dormir dans son lit.

Une des victimes était SDF et en mauvaise santé

Le piège s'est finalement refermé sur lui alors que deux journalistes britanniques ont dénoncé ses pratiques. À la suite de leur enquête, la police a pris le relai, en 2019, en prenant contact avec l'une des femmes ayant passé un accord avec Christopher Cox, précise The Telegraph.

Après avoir plaidé coupable, l'accusé a finalement été condamné à un an d'emprisonnement. Les charges qui pesaient contre lui concernaient les cas de trois femmes différentes, pour des faits commis entre mai et novembre 2018. L'une d'elles, notamment, était "sans domicile fixe et en mauvaise santé", selon les propos du procureur cités par le Daily Mail.

"Vous avez profité de sa position désavantageuse dans ce qui était une relation totalement déséquilibrée", a finalement conclu Robert Fraser, le juge. À l'énoncé du verdict, Christopher Cox a gardé le silence.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles