Royaume-Uni : un homme reconnaît des dizaines d'agressions sexuelles dans des morgues

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Un ancien électricien dans des hôpitaux du Royaume-Uni aurait abusé de cadavres dans les morgues. (Photo d'illustration : Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un ancien employé d'hôpital au Royaume-Uni a reconnu le meurtre de deux jeunes femmes ainsi que des dizaines d’agressions sexuelles post-mortem.

Un ancien électricien opérant dans des hôpitaux du Royaume-Uni a reconnu avoir tué deux jeunes femmes et abusé de dizaines de cadavres, rapporte La Dépêche du Midi

David Fuller, âgé de 67 ans, avait été arrêté fin 2020. L'homme travaillait dans plusieurs hôpitaux. Lors de son procès, qui se tenait ce jeudi, il a reconnu le meurtre de deux femmes âgées de 20 et 25 ans dans le Kent en 1987. Il est accusé de les avoir ensuite agressées sexuellement. 

Avant son procès, il avait plaidé coupable de 51 autres infractions. 44 étaient liées à des agressions post-mortem. De leur côté, les enquêteurs estiment qu'il y aurait au moins 99 victimes. 78 ont été identifiées. Parmi elles, trois femmes étaient mineures et plusieurs âgées de plus de 85 ans. 

Des vidéos et photos retrouvées

Le quotidien régional relate que des disques durs ont été retrouvés à son domicile. "Entre 2008 et 2020, Fuller s’est filmé et photographié en train d’abuser sexuellement des corps de dizaines de femmes et filles dans deux morgues de l’hôpital de Tunbridge Wells" dans le Kent "auxquelles il avait accès du fait de son métier de superviseur de la maintenance", a déclaré le parquet britannique (CPS) dans un communiqué.

Les faits qui lui sont reprochés sont "sans précédent dans l’histoire judiciaire britannique", a constaté Libby Clarck, du CPS. Le ministre de la Santé Sajid Javid a déclaré être "profondément choqué par la nature indicible" des faits. Il a demandé le passage en revue de l’accès aux morgues et activités post-mortem et un examen de la législation actuelle.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles