Royaume-Uni : un groupe niant l'existence du Covid tente de sortir un patient malade de l’hôpital

·2 min de lecture

Le Royaume-Uni vient de passer la barre des 100 000 morts imputés à la pandémie de Covid-19, mais les groupes de complotistes et de personnes niant l’existence du virus y sont très actifs, et pas seulement en ligne. Des vidéos tournées à l’hôpital Est de Surrey, au sud de Londres, montrent un groupe de personnes s’introduire, sans masque, dans l’unité de soins intensifs le 21 janvier.

Ils voulaient faire sortir un des patients conformément à sa volonté, alors que celui-ci est atteint par le virus et soigné en service de réanimation. Une des vidéos de l’intervention de ce groupe a été vue plus de trois millions de fois sur Twitter.

Les vidéos montrent l’intervention du groupe dans l’hôpital pour venir chercher leur “ami” Paul. L’homme qui filme la scène s’appelle Tobe Hayden Leigh, complotiste qui tient notamment une chaine YouTube. Il parle avec un médecin, qui lui indique que le patient va mourir s’il n’est plus alimenté en oxygène. Alors qu’il explique que le patient est traité avec des stéroïdes et des antibiotiques, l’homme filmant l’intervention lui répond qu’il faut lui donner des vitamines. Après que Tobe Hayden Leigh a affirmé que l’existence du coronavirus n’était pas prouvée, le personnel médical a finalement appelé la sécurité.

Sommé de porter un masque, Tobe Hayden Leigh répond immédiatement qu’il en est exempté, mais ne veut pas le prouver. Par la suite, la sécurité, accompagnée de la police, a évacué le groupe de contestataires. Selon The Guardian, deux personnes ont reçu des amendes pour non-respect du confinement.

Depuis, la police de Surrey a publié un avis de recherche concernant Tobe Hayden Leigh. Il lui est reproché d’avoir posté les vidéos sur les réseaux sociaux et de présenter un risque sanitaire.

Une première altercation en septembre 2020

Sur sa chaîne YouTube, qui rassemble 610 abonnés, Tobe Hayden Leigh s’amuse de cette chasse à l’homme. Il a publié le 26 janvier l’enregistrement de sa conversation téléphonique avec un inspecteur de police aux questions duquel il refuse de répondre. Il y a également partagé le 25 janvier une vidéo, probablement filmée peu de temps avant l’altercation, où il s’entretient avec le patient. Il y affirme vouloir quitter l’hôpital et y être retenu contre son gré.

Tobe Hayden Leigh homme n’en était pas à son coup d’essai. Il avait déjà diffusé en direct une première altercation le 18 septembre 2020 et réalisé une interview d’une employée d’hôpital avec l’intention d’expliquer “en quoi la vérité est cachée de tous et cause des confinements non nécessaires et un génocide contre le peuple”.