Royaume-Uni: le gouvernement se donne-t-il les moyens de son ambition climatique?

AP - Daniel Leal

Atteindre le « net zéro » en 2050, c'est l'objectif fixé par le gouvernement britannique. Le net zéro, c'est quand un pays absorbe autant de gaz à effet de serre qu'il n'en émet. L'une des principales solutions au réchauffement climatique. Londres a beau s'être donné cette ambition, un comité climatique indépendant publie un rapport dévastateur.

Avec notre correspondante à Londres, Émeline Vin

Le gouvernement du Royaume-Uni s'est donné la fin, le net zéro en 2050, mais pas les moyens. Telle est en substance la conclusion du rapport du Comité sur le changement climatique.

Principal échec : l'absence de politique d'isolation thermique à grande échelle, premier poste d'émission pour les individus. Et le Royaume-Uni part de loin, avec des logements particulièrement humides. Pourtant, rappelle le CCC, isoler les logements, c'est la manière la plus efficace de faire baisser les factures d'électricité, qui explosent cette année.

Pas non plus de stratégie, dénonce le comité, sur les émissions liées à l'agriculture. Et trop peu de campagnes de sensibilisation, pour inciter les Britanniques à adapter leurs comportements – manger moins de viande rouge, préférer le vélo à la voiture, moins prendre l'avion. Le gouvernement a confirmé il y a trois semaines n'avoir aucune intention de « se prendre pour des lobbies environnementaux ».

Sans mettre en place de stratégie pérenne, le Royaume-Uni ne parviendra pas au net zéro dans 25 ans. Mais le CCC souligne tout de même deux bons points : une bonne production d'énergies renouvelables, et la popularisation des voitures électriques.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles