Royaume-Uni : George VI, un roi apprécié et admiré par son peuple

Le 31 janvier 1952, à l'aéroport de Londres (Royaume-Uni), le roi George VI est venu saluer son aînée, qui deviendra la reine Elisabeth II. Elle s'envolait pour un voyage diplomatique au Kenya. Ce fut la dernière apparition publique de George VI, émacié et malade. Le 6 février, il meurt à l'âge de 56 ans. Ses funérailles, en présence de nombreux souverains et chefs d'État, sont surtout marquées par l'hommage de son peuple à un homme très apprécié et admiré. Un combat intime contre le bégaiement George VI avait conquis le cœur des Britanniques. Il a été couronné contre toute attente, car son frère aîné, Edouard VIII, a abdiqué pour épouser une Américaine divorcée. Son caractère effacé s'est ensuite révélé d'une infaillible résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. Malgré les bombardements allemands, il n'a pas fui Londres. George VI avait aussi ému par son combat intime contre le bégaiement. Ses apparitions publiques étaient un supplice, avant qu'un orthophoniste ne l'aide à prononcer, d'un phrasé légèrement saccadé, chacun de ses discours de roi.