Royaume-Uni: fragilisé par le «Partygate», Boris Johnson fait face à un vote de défiance

C’était attendu depuis le début du « Partygate », le scandale des fêtes à Downing Street. Le Parti conservateur britannique organisera, ce lundi 6 juin, un vote de défiance contre son chef, le Premier ministre Boris Johnson.

Avec notre correspondante à Londres, Émeline Vin

Le seuil des 54 lettres de défiance a été atteint la semaine dernière. C’est ce qu’annonce ce lundi matin Graham Brady, le président du comité 1922, chargé des questions internes au parti parlementaire. Cinquante-quatre députés conservateurs, soit 15% des élus du parti, ont retiré leur confiance au chef, Boris Johnson, entraînant la tenue d’un vote, ce lundi soir, entre 19 et 21 heures, heure de Paris.

► À lire aussi : «Partygate»: acculé par le rapport Sue Gray, Boris Johnson refuse de démissionner

Les auteurs des lettres n’ont pas l’obligation de se faire connaître du public. Ceux qui se sont signalés aux médias évoquent des divergences personnelles – l’absence d’exemplarité montrée par le Premier ministre autour du « Partygate » – et politiques, au sujet de l’immigration et des restrictions prévues par le gouvernement autour du droit à manifester.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles