Royaume-Uni : des femmes appellent au boycott des bars et des clubs

·1 min de lecture
Des femmes britanniques ont initié une opération visant à boycotter les bars et les boîtes de nuit, dénonçant l’explosion des agressions.
Des femmes britanniques ont initié une opération visant à boycotter les bars et les boîtes de nuit, dénonçant l’explosion des agressions.

Trop, c?est trop. Au Royaume-Uni, les bars et les boîtes de nuit de plus de 45 villes sont désormais boycottés par les femmes, qui dénoncent une explosion des agressions, notamment au moyen de drogues glissées dans les verres d?alcool. Selon The Guardian, plus de 250 incidents de ce type ont été recensés depuis le début du mois de septembre, dont 198 tentatives de dopage forcé. Un rapport du Conseil national des chefs de police, publié à la mi-octobre, fait état de cette explosion, et est à l?origine du mouvement Boycott Girls Night In, littéralement « Boycotter la soirée entre filles ». « Les gens en ont vraiment marre. C?est arrivé au point où tout le monde connaît quelqu?un qui a été dopé, ou ils ont été dopés eux-mêmes », a expliqué au Guardian Milly Seaford, une étudiante de 21 ans co-organisatrice de l?événement.

À LIRE AUSSI« Saturday Night Pfizer » : à Londres, on vaccine en boîte de nuit

Changer les mentalités

Selon les femmes à l?initiative du mouvement, la consommation d?alcool est largement responsable de ces problèmes. Pour se sentir enfin en sécurité, elles demandent des mesures efficaces aux propriétaires des bars et clubs concernés, comme un meilleur filtrage à l?entrée, des couvercles sur les boissons, une formation spécifique à destination des personnels, etc. Dans plusieurs universités écossaises, les associations étudiantes ont également décidé la mise en place de fouilles de sacs aléatoire et un test occasionnel des verres d?alcool isolés [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles