Royaume-Uni: face à l’inflation, les consommateurs refusent de payer leurs factures d’énergie

Un mouvement de désobéissance civile prend de l’ampleur au Royaume-Uni. Des milliers de consommateurs ont signé la promesse de ne pas s’acquitter de leurs factures d’énergie en automne si rien n’est mis en place pour lutter contre la hausse spectaculaire des prix.

Avec notre correspondante à Londres, Sidonie Gaucher

Par principe, par manque de moyens, pour dénoncer l’injustice subie ou dans l’attente qu’une solution soit trouvée : pour toutes ces différentes raisons, la participation à la campagne « Don’t pay ! » (en anglais, ne payez pas) bat son plein. Plus de 107 000 personnes prévoient d'annuler leurs prélèvements automatiques pour protester contre la flambée des prix de l'énergie.

D’un côté, les organisations caritatives s’inquiètent de la possibilité d'endettement lourd puisqu’une situation de précarité énergétique pourrait doubler et concerner 12 millions de foyers. De l’autre côté, l'Ofgem, l'organisme de réglementation de l’énergie, met en garde contre le risque de se faire couper le gaz et l’électricité.

La plus grosse inflation depuis plus de quarante ans

Les factures devraient atteindre environ 3500 livres (soit 4200 euros) par an pour un ménage moyen à l’automne. C’est une hausse de 300% par rapport à octobre dernier. En janvier, les factures pourraient atteindre 5000 livres soit près de 6000 euros. C’est la plus grosse inflation au Royaume-Uni depuis plus de 40 ans.


Lire la suite sur RFI