Le Royaume-Uni estime avoir tué environ un millier de combattants de l'EI

Des instructeurs militaires britanniques entraînent des Peshmerga près d'Arbil, la capitale du Kurdistan irakien, en Irak le 5 novembre 2014 (AFP/Archives)

Les frappes aériennes britanniques contre l'organisation de l'État islamique (EI) menées depuis septembre 2014 en Irak et depuis décembre dernier en Syrie ont tué environ un millier de combattants de l'EI, selon des chiffres dévoilés par le ministère britannique de la Défense. Environ 974 combattants de l'EI ont été tués en Irak par les frappes aériennes de la RAF entre septembre 2014 et mars 2016 tandis que 22 l'ont été en Syrie entre décembre 2015 et mars 2016, selon un décompte publié vendredi. Dans ce document, le ministère de la Défense souligne qu'il n'y a eu "aucune victime civile pendant cette période" et que ces chiffres sont "des estimations seulement basées sur des analyses post-frappes aériennes". Les dernières estimations rendues publiques par le ministère de la Défense en septembre 2015 faisaient état d'environ 330 jihadistes tués en Irak. Le Royaume-Uni fait partie d'une coalition de plus de 60 pays contre l'EI et a notamment mis à disposition huit jets Tornado, six avions de combat Typhoon et des drones Reaper pour effectuer des missions en Irak et en Syrie.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles