Royaume-Uni: un email d'invitation révèle la tenue d'une fête à Downing Street en plein confinement

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Boris Johnson
    Boris Johnson
    Premier ministre du Royaume-Uni depuis 2019
Le Premier ministre britannique Boris Johnson lors d'une conférence de presse virtuelle sur la pandémie de Covid-19, à Londres le 4 janvier 2021 - JACK HILL © 2019 AFP
Le Premier ministre britannique Boris Johnson lors d'une conférence de presse virtuelle sur la pandémie de Covid-19, à Londres le 4 janvier 2021 - JACK HILL © 2019 AFP

Boris Johnson de nouveau dans l'embarras. Quelques semaines après avoir été pointé du doigt pour la tenue de soirées au 10 Downing Street fin 2020, période durant laquelle le Royaume-Uni était soumis à un confinement strict, de nouveaux éléments viennent accabler le Premier ministre britannique.

"Apportez vos propres boissons"

La sulfureuse affaire des fêtes organisées fin 2020 a fait les choux gras des tabloïds outre-Manche, et a déjà provoqué l'ouverture d'une enquête parlementaire et la démission d'Allegra Stratton, ex-porte parole de Boris Johnson.

Mais cette fois-ci, la chaîne ITV News révèle que le secrétaire particulier en chef du Premier ministre, Martin Reynolds, a envoyé quelques mois plus tôt, en mai 2020, un mail à une centaine de personnes, les conviant "après une période incroyablement chargée", à "profiter du beau temps" lors d'un pot "avec distanciation sociale" dans les jardins de Downing Street.

"Rejoignez-nous à partir de 18h et apportez vos propres boissons", concluait le message.

Possible enquête pour violations des règles sanitaires

Selon plusieurs médias, cette fête aurait été organisée dans les jardins de Downing Street le 20 mai 2020, en présence de Boris Johnson et de son épouse Carrie, à un moment où les interactions sociales étaient drastiquement limitées.

La police a confirmé lundi soir "être en contact" avec le gouvernement sur cette affaire qui pourrait faire l'objet d'une enquête pour violation des règles sanitaires.

Ce même jour, alors que de fortes chaleurs touchaient Londres, la police de la ville avait tweeté en indiquant qu'il était possible de pique-niquer ou faire de l'exercice en plein air uniquement "seul" ou avec "une personne avec laquelle vous vivez."

Une affaire d'autant prise au sérieux que fin décembre, une photographie avait déjà fuité, montrant le Premier ministre en plein apéritif avec 17 collaborateurs le 15 mai 2020, soit cinq jours avant. Boris Johnson avait alors évoqué une "réunion de travail."

Sourire gêné

Interrogé sur sa présence à cet événement, Boris Johnson s'est contenté dans un sourire gêné de se référer à l'enquête en cours, menée par la Haut fonctionnaire Sue Gray sur les nombreuses allégations d'événements contraires aux règles à Downing Street pendant la pandémie.

"Je peux comprendre que les gens soient bouleversés et en colère après ces allégations", a déclaré le secrétaire d'Etat à la santé Ed Argar sur SkyNews mardi. "C'est pourquoi il est juste que le Premier ministre ait demandé que cette enquête indépendante soit menée à bien rapidement, pour déterminer les faits derrière ces allégations."

Logiquement, l'opposition se sert de ces nouvelles révélations comme angle d'attaque contre Boris Johnson, dont la politique de lutte contre le Covid-19 est grandement critiquée depuis plusieurs mois.

"Pourquoi est-ce que c'est drôle", a ainsi ironiquement tweeté Karl Turner, membre du Labour lundi.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles