Royaume-Uni : Elizabeth II entend servir le pays jusqu’à son dernier souffle

Elizabeth II passe son anniversaire sous le signe du deuil, mercredi 21 avril. A 95 ans, désormais veuve, la reine d’Angleterre doit veiller seule sur une famille divisée et sur son pays. Passera-t-elle la main ? En 1953, lors de son couronnement, elle avait juré à 21 ans servir jusqu’à la fin de ses jours : renoncer n’est donc pas une option. Alors la reine, le dos courbé, reste active, et continue de jouer son rôle de grand-mère de la nation. "Sa santé est excellente, elle monte encore à cheval, donc elle entend bien continuer, d’autant qu’elle est bien consciente d’être plus que jamais un symbole d’unité nationale", estime Richard Fitzwilliams, commentateur royal. Le traumatisme de l’abdication Être reine est un job pour l’éternité. La crise provoquée par l’abdication de son oncle, Édouard VIII, en 1936, reste une blessure personnelle. Au fur et à mesure des années, sa côte de popularité n’a pas faibli auprès des Britanniques qui lui vouent un respect inconditionnel. Le prince Charles devrait ainsi prendre les reines seulement à la mort de sa mère, au sein d'une famille désunie.