Royaume-Uni: ces défis qui attendent le Premier ministre Keir Starmer et son gouvernement

Après une victoire écrasante ce jeudi 4 juillet lors des élections législatives, le Parti travailliste et son chef Keir Starmer se savent attendus. Et les défis qui attendent le Labour sont nombreux, après 14 années sous gouvernement conservateur. Et même l’économie britannique connaît un léger rebond, l’état des finances publiques ne va faciliter le travail d’un parti qui se montrait ambitieux durant la campagne électorale.

Keir Starmer risque de ne pas avoir le temps de fêter sa victoire tant les chantiers qui l’attendent sont nombreux et les rendez-vous à venir proches, le premier d’entre eux débutant mardi 9 juillet à Washington avec le sommet de l'Otan, même si la politique étrangère du Royaume-Uni ne devrait pas trop changer avec l’arrivée des travaillistes. Keir Starmer a promis de maintenir son soutien à l’Ukraine et d’augmenter les dépenses militaires, ce qui devrait être confirmé dès mardi prochain à Washington.

Sur le plan intérieur, le Labour va s’activer notamment dans le domaine de la santé avec un NHS, le système de santé britannique, aux abois depuis de nombreuses années. L’idée étant notamment de réduire les listes d’attente pour accéder aux soins.

Abroger l'accord sur l'immigration avec le Rwanda

Keir Starmer souhaite aussi mettre en place un plan pour la construction d’un million et demi de logements dans les cinq années à venir afin de soutenir un secteur en crise. Des chantiers urgents et que les Britanniques attendent avec impatience.

Une économie malmenée


Lire la suite sur RFI