Royaume-Uni : déclarés ou potentiels, qui sont les candidats à la succession de Theresa May ?

franceinfo
La Première ministre britannique a annoncé sa démission, vendredi. La décision sera effective le 7 juin. D'ici là, les candidats pour lui succéder affûtent leurs armes.

Les difficultés du Brexit ne les ont pas refroidies. Au Royaume-Uni, plusieurs personnalités politiques ont déjà annoncé qu'elles postulaient à la succession de Theresa May. Au bord des larmes, la cheffe de gouvernement a en effet annoncé, vendredi, qu'elle quitterait le 7 juin la direction des Tories [le parti conservateur]. Elle abandonne ainsi, de fait, son poste de Premier ministre, après avoir échoué à faire adopter par le Parlement britannique les modalités de sortie de son pays de l'Union européenne. Mais ces embûches n'empêchent pas la multiplication des candidatures. Passage en revue des postulants, déclarés ou potentiels.

Boris Johnson, l'ex-maire de Londres

Connu pour ses frasques, ses dérapages et son utralibéralisme, Boris Johnson, 54 ans, n'a pas attendu la déclaration de la Première ministre pour se dire candidat à son poste. Grand favori des bookmakers, l'ancien ministre des Affaires étrangères et ancien maire de Londres a été l'un des artisans de la victoire du Brexit au référendum de 2016. Lors d'un déplacement en Suisse, vendredi, Boris Johnson a déclaré qu'il chercherait à renégocier l'accord que Theresa May a conclu avec Bruxelles s'il était Premier ministre. S'il n'y parvient pas, il serait "prêt à s'en aller"(donc à faire quitter le Royaume-Uni de l'Union européenne) sans accord.

Rory Stewart, le député du Nord de l'Angleterre

Le député de la circonscription de Penrith and The Border (nord de l'Angleterre) et secrétaire d'Etat au (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi