Royaume-Uni : la crainte d'une pénurie alimentaire avant Noël

L'ambiance est morose dans les rues de Londres, alors que le Royaume-Uni est confiné pour la troisième fois de l'année 2020. Les rues commerçantes, habituellement très fréquentées à l'approche de Noël, restent désespérément vides. Le pays est isolé du reste de l'Europe, et la crainte d'une pénurie alimentaire s'accentue. À New Covent Garden, le "Rungis de Londres", les quelques produits frais restants commencent à pourrir. Une année morose marquée par le coronavirus et le Brexit "Il faut absolument que nos produits soient frais. Ils doivent être mangés dans les deux, trois jours. On a un vrai problème : on ne peut pas faire de grands stocks", s'inquiète Lanselli Ambrojio, un grossiste interrogé par les équipes de France 2. En temps normal, la Grande-Bretagne importe 50% de ses produits frais. La panique gagne la capitale en cette année décidemment morose, entre le coronavirus et le Brexit.