Publicité

Royaume-Uni : Charles III atteint d'un cancer, un coup dur pour la monarchie britannique

Buckingham Palace a annoncé lundi 5 février que le souverain britannique âgé de 75 ans souffrait d'un cancer. Il se retire de la vie publique pour une durée indéterminée. C'est un coup dur pour Charles III, 17 mois seulement après son accession au trône. Une situation inédite pour la monarchie britannique qui soulève quelques questions.

Rien n'est écrit mais tout est prévu. En cas d'incapacité du roi, il y a deux possibilités : la régence, c'est-à-dire, un temps où une personne remplace le roi et dispose des mêmes pouvoirs. Ou bien l'abdication. Mais Charles III n'est pas prêt à lâcher sa couronne après l'avoir attendu plus de cinquante ans. C'est donc le prince William qui va pour l'instant remplacer son père.

À lire aussiRoyaume-Uni: le roi Charles III atteint d'une «forme de cancer»

« On se retrouve dans une situation un peu comme une compagnie cotée en bourse, Windsor Inc., où le roi sera un président non-exécutif tout au long de sa convalescence et le prince de Galles, le prince William, deviendra directeur général s’occupant des affaires courantes », détaille Marc Roche, biographe royal et auteur des Borgias à Buckingham (Albin Michel).

À lire aussiRoyaume-Uni : le roi Charles III prononce son premier discours du trône


Lire la suite sur RFI