Royaume-Uni. Brexit : des ressortissants européens toujours en attente de leur statut de résident

·1 min de lecture

Les ressortissants européens installés au Royaume-Uni ont théoriquement jusqu’au 30 juin pour décrocher leur statut de résident. Mais le Home Office a pris du retard dans le traitement des demandes.

Plus que cinquante jours ! Passé le 30 juin, les ressortissants européens qui vivent au Royaume-Uni et qui n’auront pas obtenu le statut de résident se retrouveront dans une situation délicate. Or, à cause du retard pris dans le traitement des demandes par le Home Office (le ministère de l’Intérieur britannique), c’est bel et bien ce qui risque d’arriver à nombre d’entre eux, alerte The Guardian.

À lire aussi: Pratique. Brexit : tout ce qui change pour les expats français

Ceux qui travaillaient ou étudiaient au Royaume-Uni depuis au moins cinq ans avaient jusqu’au 31 décembre 2020 pour demander une carte de résident. Une fois obtenu ce sésame, restait à postuler au dispositif d’enregistrement des citoyens européens (EU settlement scheme) afin d’obtenir la résidence permanente (settled status). Quant à ceux qui étaient là depuis moins de cinq ans, ils étaient censés bénéficier du pre-settled status leur permettant de continuer, après le 30 juin 2021, à vivre dans le pays et à bénéficier des prestations sociales.

Plus de 300 000 demandes restées sans réponse

Au total, 4,98 millions de demandes ont pu être traitées à ce jour sur les 5,3 millions effectivement déposées, selon les chiffres du gouvernement. Ce qui signifie qu’au moins 320 000 ressortissants européens ne savent pas, à l’heure qu’il est, s’ils pourront rester – ni dans quelles conditions. A ce nombre, il faut ajouter tous les retardataires qui n’ont pas encore déposé leur demande.

À

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles