Royaume-Uni: une autorité sanitaire demande à ne plus apporter de gâteaux sur son lieu de travail

Des macarons (illustration) - Pixabay
Des macarons (illustration) - Pixabay

Finis les cookies faits maison pour un anniversaire ou les spécialités locales rapportées d'un voyage? C'est en tout cas ce que demande Susan Jebb de la Food Standards Agency (l'agence exécutive britannique responsable de la protection de la santé publique en ce qui concerne l'alimentation) chez nos confrères du Times.

Selon elle, le fait d'apporter des gâteaux, biscuits ou encore friandises pour ses collègues de bureau pourrait s'apparenter à du tabagisme passif.

"Si personne n'apportait de gâteaux au bureau, je ne mangerais pas de gâteaux dans la journée, mais parce que les gens apportent des gâteaux, je les mange. D'accord, j'ai fait un choix, mais les gens faisaient le choix d'aller dans un pub enfumé", a-t-elle déclaré au média britannique.

Dans un contexte où la majorité des Britanniques entre 45 et 74 ans est en surpoids ou obèse, d'après la Times Health Commission, la tentation serait donc trop grande pour les employés.

"Nous pouvons rendre leurs efforts plus efficaces en ayant un environnement favorable", a alors plaidé Susan Jebb

Le gouvernement prend de la distance

Bien qu'elle soit une organisation de sécurité alimentaire, la Food Standards Agency n'est pas rattachée à un ministère. C'est pourquoi le gouvernement s'est quelque peu désolidarisé de cette recommandation.

Contacté par la BBC, le porte-parole du Premier ministre a indiqué que Rishi Sunak, "très friand d'un morceau de gâteau", pensait que "le choix personnel devrait être intégré à notre approche".

En d'autres termes, même si le gouvernement prend très au sérieux les sujets liés à l'obésité, "la façon de traiter ce problème n'est pas d'empêcher les gens d'apporter occasionnellement des friandises à leurs collègues".

Article original publié sur BFMTV.com