Le Royaume-Uni autorisé à demander son adhésion à l'accord commercial transpacifique

·1 min de lecture
LE ROYAUME-UNI AUTORISÉ À DEMANDER SON ADHÉSION À L'ACCORD COMMERCIAL TRANSPACIFIQUE

par Daniel Leussink et William James

TOKYO/LONDRES (Reuters) - Les pays membres de l'Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) ont autorisé mercredi le Royaume-Uni à engager une procédure d'adhésion à cet accord de libre-échange, a déclaré le ministre japonais de l'Economie.

Cette décision marque une nouvelle étape dans les démarches engagées par le Royaume-Uni pour s'éloigner de l'Europe, tenter de renforcer son influence à travers le monde et nouer de nouveaux partenariats commerciaux après sa sortie de l'Union européenne.

"L'éventuelle adhésion potentielle du Royaume-Uni soutiendrait les intérêts mutuels, les valeurs communes et l'engagement à défendre le système commercial fondé sur des règles que partagent les membres du PTPGP", ont déclaré les 11 pays membres dans un communiqué à l'issue d'une réunion en ligne.

"Elle permettrait également de promouvoir des principes orientés vers le marché et contribuerait à contrer le protectionnisme et le recours à des mesures de restriction commerciale injustifiées", ont-ils ajouté

L'Accord de partenariat transpacifique, qui réunit le Japon, le Canada, l'Australie, le Vietnam, la Nouvelle-Zélande, Singapour, le Mexique, le Pérou, Brunei, le Chili et la Malaisie, supprime 95% des droits de douane entre ses membres.

Le Royaume-Uni présentera dans les semaines à venir les détails de sa candidature, a déclaré la ministre britannique du Commerce, Liz Truss, qui a salué le feu vert des membres du PTPGP.

Une adhésion viendrait compléter les accords commerciaux bilatéraux conclus, ou à venir, avec les Etats membres, comme celui signé avec le Japon en octobre dernier.

(Version française Laetitia Volga, édité par Bertrand Boucey)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles