Le Royaume-Uni annonce un vaste plan de modernisation de son armée

·1 min de lecture

Au Royaume-Uni, le ministre de la Défense a détaillé ce lundi 22 mars son plan de refonte de l'armée. Le gouvernement britannique souhaite adapter son arsenal aux nouvelles menaces en investissant des milliards dans les drones de surveillance ou les moyens de lutter sur le front du cyberespace. Mais l'annonce la plus importante est celle de la réduction des effectifs des forces armées. Le nombre de soldats devrait chuter à son plus bas niveau depuis trois siècles.

Avec notre correspondante à Londres, Claire Digiacomi

« Puisque la menace change, nous devons changer avec elle ». C'est avec ces mots que le ministre de la Défense britannique, Ben Wallace, a présenté ce lundi 22 mars devant les députés son plan pour moderniser l'armée.

En tout, près de 190 milliards de livres, soit plus de 220 milliards d'euros, seront investis dans les quatre prochaines années, avec un objectif : renforcer la défense dans ce que le ministre appelle la « zone grise ». Une nouvelle ligne de front, dans le « monde virtuel ».

Le Royaume-Uni entend donc investir dans les technologies de cybersécurité, créer une « constellation » de satellites de surveillance dans l'espace, mais aussi consolider sa force navale, avec notamment une flotte renforcée.

Ces changements vont s'accompagner d'une baisse des effectifs. 4 000 personnes en moins d'ici 2025, soit 72 500 militaires, le chiffre le plus bas depuis trois cents ans. Une décision critiquée par l'opposition travailliste qui dénonce des coupes dangereuses pour la sécurité.

La semaine dernière, le Premier ministre Boris Johnson avait annoncé l'augmentation du plafond de l'arsenal nucléaire, un autre pan de la stratégie internationale du Royaume-Uni après le Brexit.