Royaume-Uni : Plus de 100 artistes boycottent le festival de Brighton pour protester contre les ventes d’armes à Israël

ENGAGEMENT - Les concerts d’ouverture du « Great Escape festival » ont tous dû être annulés

L’union fera-t-elle la force ? En tout cas, c’est ce qu’espèrent les 126 groupes ou artistes qui ont renoncé à participer à un festival de musique à Brighton (au sud de l’Angleterre).

Par leur geste, ils entendent soutenir une campagne de boycott contre la banque Barclays, qui sponsorise l’événement et qu’ils accusent d’investir dans des sociétés vendant des armes à Israël.


Ce sont ainsi près d’un quart des groupes et musiciens programmés pour le festival Great Escape, qui met à l’honneur la scène indépendante britannique et se tient jusqu’à samedi, qui se sont joints à la campagne baptisée « Bands Boycott Barclays » ( « Les groupes boycottent Barclays »).

En conséquence de quoi les cinq concerts d’ouverture, programmés le soir du mercredi 15 mai 2024, ont purement et simplement dû être annulés.

Un sponsor aux mains « sales » ?

Celle-ci vise à convaincre les festivals de mettre fin à leurs partenariats avec la banque britannique, à laquelle ces artistes et militants d’entretenir des « liens financiers avec des sociétés d’armement vendant des armes à Israël », qui mène une offensive contre le Hamas à Gaza, après les attaques sans précédent du 7 octobre.

Une lettre ouverte exhortant les organisateurs du festival à (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Marseille : Le festival Le Bon Air déprogramme un DJ venant en jet privé
Hellfest : Le festival de métal lance une version réservée aux enfants, avec Aldebert
Paris : Le festival Lollapalooza préfère jeter l’éponge à cause des JO