La Royal Institution, qui devait accueillir Zemmour à Londres, annule la venue du polémiste

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Eric Zemmour lors du salon Made in France le 14 novembre 2021 - Thomas SAMSON / AFP
Eric Zemmour lors du salon Made in France le 14 novembre 2021 - Thomas SAMSON / AFP

Un voyage outre-Manche qui s'annonce plus compliqué que prévu. Attendu à Londres les 19 et 20 novembre, Éric Zemmour doit échanger avec la communauté française. Mais la Royal Institution, le lieu qui devait l'accueillir, vient d'annuler la réservation du candidat probable à la présidentielle. Au grand dam de son entourage.

L'agenda de ce déplacement prévu depuis plusieurs semaines s'annonce cependant bien chargé: une interview à la chaîne Bloomberg, des rencontres privées dans l'espoir de lever des fonds pour la présidentielle et une conférence suivie d'une séance de dédicaces avec la communauté française de Londres qui n'aura donc finalement pas lieu là où l'espéraient ses proches.

"Une faute majeure"

La Royal Institution, une société savante britannique, loue régulièrement ses locaux et avait par exemple accueilli une rencontre entre François Fillon et les Français de Londres lors de la précédente campagne présidentielle. Dans un communiqué de presse, l'entourage de l'ancien éditorialiste attaque sévèrement cette décision.

"The Royal Institution (...) a décidé à 48h de la conférence d’Éric Zemmour d’annuler, la réservation que nous avions contractualisée ensemble depuis 2 semaines. Nous avions payé l’ensemble de la facture. (...) Plus de 300 personnes étaient déjà inscrites. Cette décision est incompréhensible. C’est une faute majeure", estime l'équipe du candidat putatif.

Avant d'accuser la salle de vouloir discréditer l'ex-journaliste et d'annoncer le dépôt d'une plainte.

Une réservation faite dans un "délai très court"

C'est surtout scandaleux en terme de méthode. Sauf à vouloir sciemment saboter le moment. Ce n’est évidement pas un espace commercial de conférence qui décide si Éric Zemmour a le droit de s’exprimer ou non (...) Quant à la Royal Institution, nous confions à notre avocat britannique le soin de les poursuivre."

Son équipe indique également que la conférence prévue se tiendra bien, dans un nouveau lieu annoncé prochainement.

"La réservation a été effectuée dans un délai très court la semaine dernière. Et après un examen approfondi du dossier, nous avons pris la décision d'annuler cet événement privé", indique de son côté à l'APF un porte-parole de l'établissement.

Des difficultés à trouver une salle en Bretagne

Si c'est la première fois qu'une salle de réservation dûment reservée annule la participation d'Éric Zemmour, les difficultés à trouver un lieu d'accueil se sont multipliées ces dernières semaines, notamment pendant ses étapes en Bretagne.

À Vannes, où le polémiste était attendu le 30 octobre dernier, son déplacement a été tout simplement annulé.

"On a eu des difficultés à trouver une salle adaptée", reconnaît d'ailleurs son entourage dans Le Télégramme. Et de reconnaître que "ça devient de plus en plus compliqué de réserver des lieux. On se retrouve face à des annulations quand son nom est indiqué".

Éric Zemmour est crédité de 17 à 18% des intentions de vote dans le dernier sondage Harris interactive pour Challenges, et apparaît en mesure de se qualifier au second tour face à Emmanuel Macron.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles