Rover Perseverance sur Mars: une mission spatiale en quête d'une vie passée

Thibaut Derex
·Thibaut Derex, journaliste science au HuffPost
·2 min de lecture

ESPACE - Remonter le temps. Après avoir découvert que de l’eau se trouvait sur Mars il y a environ 3,5 milliards d’années, la Nasa tente maintenant de savoir si cette dernière a pu abriter la vie. Pour cela, l’agence spatiale américaine a envoyé vers la planète rouge le rover Perseverance. Le remplaçant de Curiosity, parti en juillet de la Terre à bord de la sonde Mars2020, doit atterrir ce jeudi 18 février sur Mars.

Son but principal? La recherche de traces de vies passées sur Mars. Mais pourquoi là-bas plutôt qu’ailleurs? “En planétologie, il y a une question fondamentale: y a-t-il la vie ailleurs que sur Terre? Et Mars est la planète par excellence pour essayer de répondre à cette question”, résume au HuffPost Sylvestre Maurice, astrophysicien et enseignant-chercheur de l’Université Toulouse III.

Tout d’abord, Mars est la planète la plus proche pour chercher des traces de vie. D’ailleurs la Nasa avait envoyé dès 1975 la sonde Viking 1 dans ce but, sans succès. Depuis, “Curiosity a pu répondre à la question: ‘Est-ce que la planète est habitable?’ Maintenant Perseverance doit répondre à la question: ‘Est-ce que la planète a eu le temps de développer la vie?’”, explicite Sylvestre Maurice.

Découvrez L’enver(t) du décor, le podcast environnement du HuffPost, pour comprendre en quoi la conquête spatiale pourrait bien nous aider à sauver notre planète, dans une discussion décontractée à bâtons rompus.


Abonnez vous sur Apple Podcasts, Spotify ou bien toute autre application de podcast.

Apple PodcastsSpotify

Il y a 3,5 milliards d’années, Mars avait tous les éléments pour abriter la vie. Soit une atmosphère dense qui réchauffait la planète et lui permettait d’avoir de l’eau liquide à sa surface. Mais il manque toujours cette preuve d’une vie passée. Pour la trouver, Perseverance dispose de plusieurs instruments scientifiques. Au bout de son bras, Sherloc et Pixl vont analyser les ra...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.